Accueil du site > Documents complémentaires > Conférence : « Structure et négativité dans la clinique psychanalytique (...)

Regnier Pirard


Conférence : « Structure et négativité dans la clinique psychanalytique »

 


Regnier Pirard est professeur de psychologie clinique à l’Université de Nantes, psychanalyste et philosophe. Il a publié plusieurs articles dans Tétralogiques à propos de l’axiologie (sur Freud, le refoulement ou encore le plaisir de rire) dont le dernier dans le n° 20, auquel cette conférence fait écho.
Il est également l’auteur d’ouvrages dont :
Le sujet postmoderne entre symptôme et jouissance. Ramonville Saint-Agne, Erès (coll. Humus), 2010.
Anthropies. Prolégomènes à une anthropologie clinique. Bruxelles, De Boeck-Université (Bibliothèque de Pathoanalyse), 1991.

« Structure et négativité dans la clinique psychanalytique »
Conférence prononcée le 12 mars 2016 lors du congrès Structure organisé par le CIAPHS.

Résumé  : Loin d’être dépassée, la notion de structure, et donc de négativité, s’avère heuristique et d’actualité dans la clinique psychanalytique. Elle permet de revisiter par exemple la névrose obsessionnelle qui confronte plusieurs modèles théoriques, de Freud à Lacan, en passant par Szondi et Jacques Schotte. La théorie de la médiation de Jean Gagnepain, partant de ces héritages, apporte une méthode d’explication et de déconstruction des névroses qui sont à comprendre spécifiquement comme un trouble de la pulsion et plus précisément un blocage sur le moment structural du refoulement, du manque, empêchant ainsi toute satisfaction. Le propos introduit au plan axiologique de l’anthropologie clinique, celui qui explique la capacité humaine à vouloir et à éprouver de la satisfaction comme de la culpabilité.

Podcast